Manu larcenet

Discussion autour de la BD, avis, critiques, etc.
Avatar du membre
peb
gourmet
Messages : 21
Enregistré le : mer. juil. 11, 2007 13:15

Messagepar peb » sam. oct. 06, 2007 11:16

les deux mon capitaine ! sans humour pour faire passer la pilule est trop grosse = entre l actualité sur TF1 et mes propres interrogations metaphysiques sur le sens de la vie je n ai pas envie de cultiver ma neurasténie avec d'autres desepérés. La forme aussi: c est plus facile de ne pas etre rigolo , de parler de soi, de faire une autobio que d' arriver a faire rire et de dénoncer en meme temps. Il y a une analogie avec les acteurs comiques que ne deviennent respectables que lorsqu ils ont tourné un drame (coluche et tchao pantin). Dans toute les formes artistiques c'est quand meme super présomptueux de faire son autobiographie et je suis persuadé que c'est le plus souvent pour remodeler une réalité qui ne satisfait pas ...
La bd permet de laisser libre cours a son imagination sans restriction budgétaire. La mélancolie, alzheimer, la débilité de la guerre sont bien trop réels et je préfère aller me reposer dans le monde de Cyann

Avatar du membre
Monfreid
goulu
Messages : 117
Enregistré le : mer. oct. 13, 2004 18:35
Contact :

Messagepar Monfreid » lun. oct. 08, 2007 9:47

salut,

alors, je vais tacher de donner mon point de vue, sans forcément chercher ni à te cibler ni à généraliser... (fastoche).

sans vouloir à tout prix défendre larcenet, je ne suis pas fan absolu de tout ce qu'il à publié, je trouve pourtant qu'il est l'auteur permettant de bien cerner le souci de la bande dessinée... son image.

il y a quelques années, décennies, le genre de clivage "humour.bd d'auteur" n'avait pas lieu d'être.
et si gotlib faisait rire (encore aujourd'hui) on pouvait trouver dans son sillage giraud ou druillet...
pilote publié astérix mais aussi bilal...

je précise tout ça, non pour dire "c'était mieux avant"... mais pour rappeller que dés qu'elle à eu un peu de liberté et de gens sympa à sa tête la bande dessinée s'est permis un tas de truc.
après lorsque vinrent les clivages, que chacun partie un peu dans son coin, les regards en coin et autre clin d'oeil étaient quand même au goût du jour.
on à vu druillet faire de l'humour ou gotlib faire des strips sérieux.
et l'intérieur de fluide n'est pas constitué que de choses "drôle".

même "à suivre..." pourtant pas mal estampillé "auteurisant" proposé des auteurs populaires.
d'ailleurs, je ne suis pas sûr que ce genre de dichotomie fussent réellement dans les esprits.

puis vint le temps du marketing tout ça tout ça...
et des publications sponsorisés par les éditeurs
ou fait uniquement dans un but informatif.

et là, à mon sens l'image de la bande dessinée à changée.
ou plutôt sous prétexte de "public" et de "choix"... cette image s'est vu divisée en autant de chapelle.
de nouveau on nous reparlé de petits mickey qui font rire d'un côté, de publication ado de l'autre et d'auteurs au milieu.
ainsi les trondheim et sfar redorés le blason d'une bd de qualité pour adulte... tandis que soleil garnissait à lui seul les étagères ado.

même les mangas ont eu droit à ce découpage.

et même et surtout larcenet.

voilà un auteur de chez fluide qui fait des trucs rigolo et populaire, qui vient sur les forums du net discuté avec son lectorat tout ça tout ça.
qui d'un coup sort une bd autobio se prend la tête, refuse les critiques des gens du net, s'engueule avec tout le monde, prend la grosse tête et renie son passé humoristique.

hum :roll:
sans tomber dans le discours télévisuel démago consistant à dire qu'en france les artistes sont enchainés à un genre à un style au contraire de l'amérique tout ça tout ça.

je pense surtout que larcenet doit se joli revirement au succès du combat ordinaire et aux médias.

cet album, à permis de cristalliser toutes les attentes de la bd "j'ai 30 ans et j'ai le mal de vivre".
et partout... le discours "manu larcenet fait de l'auto bio" est arrivé en trombe, sans masque... brulant tout sur son passage.

or, je ne suis pas d'accord avec cet état de fait.

quand je parlais de thème ou de sujet déjà utilisé par larcenet dans ses oeuvres "comiques"...
je sous entendais que les dits thèmes n'étaient pas forcément traités de manière "drôle".
ainsi freud ne m'apparait pas comme un personnage me faisant me tordre de rire à tout les coups.
sont "parler moi de votre mère..." ainsi que deux trois autres faits, nous le montre comme ayant un impact chez son auteur.

de même souvent le sérieux de larcenet dans ses parutions "fluide", cache des recherches graphiques indéniables (il y a d'autres auteurs comme blutch cité ça et là dans les cases) on le sens tourné autour de son style.
or ça c'est un travail sérieu, qui n'enlève rien à l'humour des gags, mais qui supposent qu'on est pas en présence d'un simple pisse copie du rire.
de la même manière, il y a souvent quelques allusions politiques ou une forme de critique sociale dans cet humour, qui n'est pas que du non sens.

j'ai surtout beaucoup de mal à considérer l'oeuvre de larcenet en "deux temps".
c'est à dire un côté "drôle, marrant, ahaha" avant le combat ordinaire et après un côté "maaaaaaa viiiiiiiiiiiiieeeeeeeeee".

il ne faut pas oublier que ses productions clairement autobio sont publiés chez les rêveurs, qu'elles ne sont pas médiatisés outre mesure et qu'elles datent de la fin des années 90, alors qu'ailleurs il fait dans l'humour fluide et qu'il est connu pour ça.
de la même manière, alors qu'il fait le combat ordinaire il signe robin des bois qui est un album beaucoup plus drôle et pas du tout "auteurisant".
nick oumouk quand à elle est une série prenant à son compte l'aspect plus "social.politique" déjanté dont je parlais tout à l'heure.

bref,
je trouve qu'on à tendance (et surtout les médias spécialisés ou non) à oublié qu'auteur de bd c'est justement un boulot.

pour moi le combat ordinaire n'est pas autobio... je l'avais dis à la sortie du tome 3 (voir la chronique sur bruit de bulles) et je le redis... ce n'est pas parce que ça touche le lecteur aux sentiments, que c'est autobio ou "facile".
c'est écrit... jamais une telle succession d'événément ne peut arriver dans une vie.
il suffit de lire, neaud ou l'aproximativement de trondheim pour se rendre compte que l'autobio en bd se raccroche au quotidien qu'elle essaie d'en tirer partie, de le rendre vain.
alors qu'au contraire dans le combat ordinaire larcenet suit un film narratif évident.
contrairement à "presque" qui est beaucoup plus autobio et ou il parle de ses doutes, le combat ordinaire faire part des doutes d'un perso.

en même temps cette confusion est rigolote, parce qu'elle me rapelle l'omission de pas mal de lecteur, qui oublient gentiment ferri dans le retour à la terre.
encore une fois, ça n'a rien d'auto bio...
la structure, le rythme, les personnages... sont de purs caricature.
et bien sûr il y a des "figures" récurentes, mais c'est pour mieux jouer dessus.

le psychanalyste dans le tome 3 du combat ordinaire c'est un coup de pied dans l'image du vieux sage que larcenet aime à mettre en avant, et là au contraire il touche du doigt le besoin de dépendance du patient...
rien à voir avec le "vieux sage" du retour à la terre.
de même, dans les deux bd ont voit le frère de l'auteur, dans l'un c'est un bon père de famille, sympa et simple qui pète un plomb, dans l'autre c'est un énergumène à moitié speedé.
en réalité c'est un coloriste trés gentil :wink:

encore une fois, je n'essaie pas de défendre larcenet à tout prix.
je n'aime pas certains de ces albums.

j'essai juste de dire (et pas contre toi peb), que la scission entre "deux style" me parait être un non sens dans l'approche de cet auteur...
voir dans l'approche d'un grand nombre d'auteur.
et que dans l'approche "autobio" nous sommes tout de même super loin du feu follet par exemple ou de nombreux autres travaux.

après malheureusement, il est plus facile de voir les choses ainsi, pour les médias ça se vend mieux, pour pas mal de lecteur aussi ça permet de poser l'auteur et l'oeuvre comme des choses indissociables de leur avis, de leur envie, comme des monolithe et puis aussi pour les éditeurs ça doit mieux se vendre.

bises
...
"Fragments de silence, Dans la transparence, Ouatée des écrans, De contrôle assistance, Bruits de bulles, le temps se coagule." Thiefaine

Avatar du membre
peb
gourmet
Messages : 21
Enregistré le : mer. juil. 11, 2007 13:15

Messagepar peb » lun. oct. 08, 2007 23:20

OK tes arguments et ton érudition m'ont convaincu ... que mes commentaires étaient un poil légers et épidermiques. Je suis toujours pas fan du combat ordinaire pour son coté "Vincent Delerme" mais il en faut pour tous les gouts.
Merci pour tes lumières A+

Avatar du membre
Monfreid
goulu
Messages : 117
Enregistré le : mer. oct. 13, 2004 18:35
Contact :

Messagepar Monfreid » lun. oct. 08, 2007 23:50

peb a écrit : Je suis toujours pas fan du combat ordinaire pour son coté "Vincent Delerm" mais il en faut pour tous les gouts.


@ ben voilà... j'aurais pu/du faire simple...
et dire "on prend larcenet pour delerm alors que c'est du fersen" ça aurait évité ce trop plein de mot.

et oui bien sûr qu'il en faut pour tous les goûts.

bises à toi
...
"Fragments de silence, Dans la transparence, Ouatée des écrans, De contrôle assistance, Bruits de bulles, le temps se coagule." Thiefaine

bd2009
gourmand
Messages : 35
Enregistré le : sam. févr. 14, 2009 16:11

Messagepar bd2009 » lun. déc. 28, 2009 16:54

bonjour tout le monde!
je ravive le sujet larcenet, parce qu'il vient de sortir "Blast",
j'étais très distante à l'idée de lire cette BD car je ne connais de Larcenet que le CO et le RT, drôlissime, humain, émouvant, vraiment sympa

Blast, c'est autre chose, plus noir, rien que la couverture, bref, pas envie quoi
pis on me l'a offert pour Noel ,et je l'ai dévoré! le trait est sombre mais profond, l'histoire de Polza est surhumaine, à voir par la suite

mais 5 tomes pour cette histoire, ça me parait un peu lourdingue,

voilà je voulais dire ça
avis aux connaisseurs!

Image

quant à la comparaison de Larcenet à Delerm: euh rien à voir, je ne saisis pas trop le parallèle entre ces 2 auteurs
Image

Avatar du membre
babalou
goinfre
Messages : 140
Enregistré le : dim. nov. 29, 2009 20:52
Localisation : planete bd

Messagepar babalou » lun. déc. 28, 2009 17:21

ah les gouts et les couleurs, autant j'adore larcenet dans le combat ordinaire, bill baroud et le retour a la terre...Autant j'ai du mal avec ce blast...Eh puis 5 volumes de prévuSs..N'est ce pas un peu trop?
à mon signal, déchaine les enfers.
http://www.bdovore.com/guest.php?user=3828645

bd2009
gourmand
Messages : 35
Enregistré le : sam. févr. 14, 2009 16:11

Messagepar bd2009 » lun. déc. 28, 2009 18:46

babalou a écrit :ah les gouts et les couleurs, autant j'adore larcenet dans le combat ordinaire, bill baroud et le retour a la terre...Autant j'ai du mal avec ce blast...Eh puis 5 volumes de prévuSs..N'est ce pas un peu trop?


j'attends le tome 2 pas prévu pour tout de suite mais je l'attends avec impatience
en tout cas, j'aime ce côté bicéphale de larcenet, qui nous fait découvrir une face humoristique et une face dramatique
verdict au tome 2, je crois que on ne peut pas répondre avant d'en connaitre un peu plus sur cette histoire de Polza et de blast....
Image