Page 1 sur 1

EO indispensables ?

Posté : dim. févr. 21, 2010 15:49
par kunarks
Bonjour à tous !

Je possède quelques édition originales comme les Gardiens ou V pour Vendetta, qui, en plus d'être d'excellentes BD, sont aussi des objets de collection (Les gardiens entre 100 et 150 euros).

Je voudrais savoir si vous connaissez d'autres must have comme ceux-ci, dont les EO ont une petite valeure aujourd'hui?

Merci d'avance pour vos réponses !

Posté : mar. févr. 23, 2010 16:52
par opione
Bonjour à tous,

Je viens de lire un article totalement sur ce sujet :!:
La première BD de Superman vendue un million de dollars :shock:

...Le nom du collectionneur n'a pas été divulgué...
Mais je promets que ce n'est pas moi.

Posté : mer. févr. 24, 2010 21:49
par Chninkel
Il y a quelque part sur ce forum une histoire concernant la première impression de la première édition de tintin au pays des soviets :D

Posté : lun. avr. 12, 2010 20:24
par brodieman
sachant que je n'accorde aucune importance à la notion d'EO puisque la bd est un objet culturel et donc que l'important c'est le contenu, je n'en ai aucune idée.

Posté : mar. avr. 13, 2010 13:23
par Xzero63
C'est marrant je suis pas du tout d'accord avec toi. Certes le contenu est le plus important, mais au final l'EO revêt quand même une petite chose en plus. C'est un peu comme la différence entre posséder une réplique d'un tableau célèbre et le tableau lui même. Même si c'est pousser un peu loin la comparaison, la qualité culturelle du contenue n'enlève rien à l'importance que peu avoir pour certains le coté "collectionnable" du contenant. Je crois ...

Posté : mar. avr. 13, 2010 15:47
par bouri
Moi j'aime les EO que quand un cahier graphique n'est ajouté que pour celle-ci par exemple.

Posté : mar. avr. 13, 2010 19:40
par smurz
Le rapport à la BD peut être sensuel également, en ce sens une édition originale peut apporter un plus... :)
La qualité de l'édition (papier, format, couleurs) ainsi que le moment où tu l'achètes peuvent correspondre à un vécu, un état d'esprit qui peuvent resurgir dès que tu ouvres un album qui devient alors unique.

Posté : mar. avr. 13, 2010 22:48
par brodieman
Xzero63 a écrit :C'est marrant je suis pas du tout d'accord avec toi. Certes le contenu est le plus important, mais au final l'EO revêt quand même une petite chose en plus. C'est un peu comme la différence entre posséder une réplique d'un tableau célèbre et le tableau lui même. Même si c'est pousser un peu loin la comparaison, la qualité culturelle du contenue n'enlève rien à l'importance que peu avoir pour certains le coté "collectionnable" du contenant. Je crois ...


sachant qu'une bd est un objet produit en masse (même un petit tirage), je ne vois pas vraiment le rapport avec un tableau de maître.

une planche originale, je ne dis pas, mais une 1ère édition franchement non.

Posté : mer. avr. 14, 2010 9:50
par Chninkel
brodieman a écrit :
Xzero63 a écrit :C'est marrant je suis pas du tout d'accord avec toi. Certes le contenu est le plus important, mais au final l'EO revêt quand même une petite chose en plus. C'est un peu comme la différence entre posséder une réplique d'un tableau célèbre et le tableau lui même. Même si c'est pousser un peu loin la comparaison, la qualité culturelle du contenue n'enlève rien à l'importance que peu avoir pour certains le coté "collectionnable" du contenant. Je crois ...


sachant qu'une bd est un objet produit en masse (même un petit tirage), je ne vois pas vraiment le rapport avec un tableau de maître.

une planche originale, je ne dis pas, mais une 1ère édition franchement non.

+1 :jap:

et encore je suis pire que Brodie: même une planche originale/un tableau de maitre n'a de valeur que d'un point de vue culturel : sa place est dans un musée/une expo pour que tout le monde puisse en profiter :)

Mais je comprends parfaitement qu'on puisse avoir un attachement/attribuer une valeur à ces objets, simplement c'est pas mon truc :wink:

Posté : ven. juin 18, 2010 9:43
par alkbazz
la valeur des choses c'est le collectionneur qui la crée, c'est pour moi un peu absurde... ce week-end j'ai acheté un Edika et le 1er tome d'Akira, EO, pour 5 euros, par contre impossible de trouver d'occasion un Donjon/Trondheim à moins de 45euros.... Alors EO pour une BD qui n'a pas 10ans et qui a été imprimée à 200milliard d'exemplaires je trouve ça un peu fort

L'EO ça justifie une flambée des prix sur des auteurs en vogue, point final (à l'exception des très ancienne parutions ou des tirages de tête etc)

Posté : ven. juin 18, 2010 11:16
par smurz
alkbazz a écrit :l...L'EO ça justifie une flambée des prix sur des auteurs en vogue, point final (à l'exception des très ancienne parutions ou des tirages de tête etc)

L'EO est un repère dans le temps également...Quant à la flambée des prix, cela s'appelle l'offre et la demande ! Bienvenue dans le monde comme dirait le père de Calvin :wink:

Posté : ven. juin 18, 2010 12:57
par miaou
Dans la BD franco-belge, il ne faut pas négliger non plus que tout le marché des EO, tirages luxe/limités/signés avec les pieds etc. s'est développé à la demande du public friand d'objets "différents" de l'album simple et des éditeurs qui avaient besoin de faire du chiffre puisque les gros acheteurs de franco-belge étaient et restent peu nombreux.

Posté : lun. juin 28, 2010 12:25
par alkbazz
oui, si l'EO est effectivement un vrai tirage spécial je le comprends bien, c'est aussi le principe du livre d'artiste ou du petit éditeur

ce que je ne comprends pas, et là je parle en tant qu'acheteur d'occasion (je n'ai acheté en librairie qu'une seule fois), c'est la flambée des prix pour des auteurs en vogue comme trondheim, sfar ou autres associatifs. Quand je vois des donjons ou autres lapinot à 45euros, des BD industrielles, sans rien de spécial, avec des tirages conséquent et qui plus est dispo en catalogue, je trouve ça un peu chiant car du coup l'occasion devient plus cher que le neuf

autre exemple, je vends ici des BD du Dernier cri, des trucs à 8/12euros. Et bien par hasard je suis tombé sur ces BD sur internet à 150/160euros ! c'est du vol tout simplement - l'offre est faible certes mais la demande aussi, faut pas délirer

je comprend un prix plus élevé, une BD à 20euros ou un Astérix EO à 50/100euros par exemple, ce que je déplore depuis qq années c'est la spéculation purement théorique qui se développe au détriment des lecteurs de la 1ere heure