Les 12 Royaumes (Juuni Kokuki), romans et anime

Ciné, musique, bouquins... Pour toute la culture qui n'est pas BD
Avatar du membre
misato
goinfre
Messages : 193
Enregistré le : lun. févr. 28, 2005 14:09
Localisation : Marseille

Les 12 Royaumes (Juuni Kokuki), romans et anime

Messagepar misato » lun. mai 04, 2009 13:10

Juuni Kokuki

C'est avant tout une série de Romans (sortis chez Milan en France, et chez Tokyopop aux USA et en Allemagne), de Fuyumi ONO, illustrés par Akihiro YAMADA.
plus de détails ici ou carrément sur le site dédié

L'anime suit plus ou moins fidèlement certains des arcs du roman, d'autres arcs n'ont pas connu d'adaptation en anime.

Afin de faire une petite correspondance entre l'anime et les romans,
voici déja les titres français des arcs :

1/ La mer de l'ombre (2 tomes)
Tsuki no Kage, Kage no Umi / L'ombre de la lune, la mer de l'ombre

2/ Le rivage du labyrinthe (2 tomes)
Kaze no Umi, Meikyuu no Kishi / La mer du vent, le rivage du labyrinthe

3/ La majesté des mers (1 tome)
Higashi no Watatsumi, Nishi no Soukai / Le dieu de la mer à l'est, un vaste océan à l'ouest

4/ Le vent de l'infini (2 tomes)
Kaze no Banri, Reimei no Sora / Un milier de kilomètres de vent, le ciel à l'aube

5/ Les ailes du destin (1 tome)
Tonan no Tsubasa / Les ailes aspirées

6/ Les rives du crépuscule (2 tomes)
Tasogare no Kishi, Akatsuki no Sora / Le rivage au crépuscule, le ciel à l'aurore

7/ Le royaume de l'idéal (1 tome), recueil d'histoires courtes.
Kasho no Yume / Le rêve de la prospérité


Correspondance Anime - Romans :

Les 14 premiers épisodes reprennent le premier arc des romans, l'accession de Youko Nakajima au trône de Kei. (Enfin, le dernier épisode est plus un résumé qu'un réel épisode)
Par contre, je trouve le roman un peu moins bien que l'anime sur cet arc, car l'anime introduit et développe 2 personnages, Yuka Sugimoto et Ikuya Asano, qui sont juste effleurés dans le roman, ça donne une histoire plus intéressante, dans le roman, on a droit, à la place, à la lutte de youko contre les youma pendant un trop long moment à mon goût. Car dans l'anime, du coup, au lieu de se concentrer sur le calvaire de youko, on suit également les 2 autres personnages (enfin, principalement sugimoto, qui elle est complètement dans son élément, étant une grande fan de médiéval-fantastique), ce qui permet de garder plusieurs petites histoires en cours, ce qui est plus stimulant que le passage du milieu du roman, qui n'est qu'une suite de batailles entre youko et des youma (animaux mythologiques sauvages)

Une fois cet aspect-là résolu (grace à l'arrivée de Rakushun), l'histoire reprends le fil de l'histoire des romans, meme si l'anime continue de faire progresser l'histoire des 2 autres personnages, jusque dans l'arc "Le vent de l'infini", où Asano tient un petit role bien intégré à l'histoire, même si peu enviable et assez tragique, en fait.


Les épisodes 15-21 reprennent le 2e arc des romans, et décrivent assez fidèlement l'histoire de Taiki, l'histoire se termine d'ailleurs de la même façon dans les romans.
Par contre, les romans vont plus loin avec le 6e arc (non repris dans l'anime), mais lui aussi se termine sans conclusion formelle, même s'il est beaucoup plus sombre que le 2e arc.

L'épisode 22 est probablement basé sur une histoire courte du 7e arc des romans.

Les épisodes 23 à 39 reprennent l'histoire du 4e arc, où l'on suit shoukei, ex-princesse déchue, suzu, paysanne japonaise échouée dans le monde des 12 royaumes, et youko, qui a abandoné son palais pour mieux comprendre la vie de ses sujets, jusqu'à leur rencontre afin de déjouer une rebellion. Les romans et l'anime sont assez proches. C'est une suite assez directe du premier arc (roman et anime)

L'épisode 40 est probablement basé sur une autre histoire courte du 7e arc des romans.

Les épisodes 41 à 45 (qui ne sont des OAV que dans l'imagination un peu trop fertile de Kaze) reprennent le 3e arc, qui parlent de l'arrivée sur le trone de En de Shouryuu, de son histoire en Hourai (le Japon), et de sa façon de gérer une rebellion au tout début de son règne. Le dernier épisode étant essentiellement un résumé des 4 autres.




une critique que j'ai souvent entendu : après tout le blabla et tout ce qui a été mis en place dans le premier arc de la série, la guerre de reconquète contre l'usurpatrice en elle-meme est juste résumée, il n'y a pas d'action, il y a juste beaucoup de détails sur les préparations (comme youko accepte son destin, puis trouve des appuis afin de suivre son destin et délivré son kirin), la scène finale où elle le délivre, et la conclusion.

mais Juuni Kokuki est un anime orienté parlote et blabla, pas action, c'est un peu idiot d'avoir développé tout ça pour ça, mais c'est le développement en lui-meme qui est intéressant et qui est l'objet de la série, pas les scènes d'action (et puis bon, studio pierrot, on peut déja s'estimer heureux vu la qualité technique générale de l'anime de Juuni Kokuki, ils nous ont plus habitué au pire qu'au meilleur !! -Fushigi Yuugi en anime, anyone ?!-)


Pour reparler un peu de la saison 2, elle a une fin dans le 6e arc des romans ( "Les rives du crépuscule", non fait en anime), et autant le dire tout de suite, elle est encore PIRE (et je sais que c'est dur de faire pire !) niveau frustration que la fin du 2e arc ( "Le rivage du labyrinthe" ) où l'anime s'arrète. Elle n'explique quasiment rien de plus, et te donne des éléments pour deviner une fin extrèmement sombre, en fait.

La saison 3 continue la saison 1 directement, et contient peut-etre un peu plus d'action (ceci dit, j'ai été tellement enthousiasmé par cette série que les développements des personnages et de l'histoire me tenaient en haleine, donc j'ai ptet pris pour de l'action ce qui n'en est pas ... 8)), en gros, c'est le 4e arc ( "Le vent de l'infini" ) des romans

et les "OAV" (il n'y a jamais eu d'OAV, tous les épisodes ont été diffusés à la suite à la TV !) reprennent le 3e arc ( "La majesté des mers" ), qui raconte l'histoire de l'accession au trone de En de Shouryuu. c'est assez bien, mais un peu court. le roman fait un seul gros tome, mais ils auraient quand meme pu délayer un peu l'histoire pour faire tenir ça en plus d'épisodes, je pense qu'il y avait assez de matière. ou au pire, refaire la meme chose avec l'arc 5 ( "Les ailes du destin" ), qui raconte l'accession au trone de l'impératrice de Kyou (que l'on voit subrepticement dans le 4e arc, quand elle accueille Shoukei)



Pour reparler un peu de l'anime, qui est donc sorti chez Kaze, on pourrait aussi dire que l'ambiance est extrêmement bien rendue, que techniquement, il ne souffre d'aucun défaut, et au contraire il est plustot pas mal, ce qui n'était pas gagné avec studio pierrot, j'aimerais aussi m'attarder sur les musiques, que j'aime beaucoup, elles participent bien à l'ambiance, les 2 OST sont d'ailleurs disponibles en France, chez wasabi records, et regroupent 2 CD à chaque fois (et moi je suis verni, j'ai acheté les CD japonais sur cdjapan, ce qui fait que j'ai déja un CD de chacun des double français ...), et également sur les voix, notamment celle de youko, dont le travail en VO est vraiment excellent, d'ailleurs un des CD d'OST contient des dramas (des dialogues entre personnages que l'on retrouve dans l'anime), et je m'éclate sans rien y comprendre, rien qu'aux intonations :lol: !



Si vous cherchez quelque chose dans le même style, il y a "Seirei no Moribito", qui n'est pas encore sorti en France, mais qui se passe dans le même genre de monde.


Source : articles wikipedia, voir titre.
"Et bien, tu en as mis du temps, bougre d'idiot ! Pourquoi tu n'es pas venu me chercher quand je suis née ?" (Kyou-Ou, Les Ailes du Destin / Juuni Kokuki tome 10)

Avatar du membre
misato
goinfre
Messages : 193
Enregistré le : lun. févr. 28, 2005 14:09
Localisation : Marseille

Messagepar misato » mar. juin 07, 2011 0:03

tiens, je remonte mon topic pour signaler quelques petites choses :

1/ le roman à l'origine de Seirei no Moribito est disponible en France, aux édition milan toujours :
http://www.editionsmilan.com/cb3a98cb/L ... sacre.html

par rapport à l'anime, on suit en gros la meme histoire, mais plusieurs points de détails (dont quelques uns auxquels il est donné une certaine importance dans l'anime) doivent etre distillés dans les 3 autres romans de la séries des "moribito" (gardiens), qui à priori ne sont pas prévus de sortir en France. donc on perds plusieurs moments assez sympas dans l'anime qui ne sont pas dans ce tome des romans (le combat contre son ancien ennemi qui veut tuer un voyageur au hasard pour se venger, et la fabrication de sa lance, par exemple)

2/ une autre série de romans de la meme auteur que Seirei no Moribito (Nahoko UEHASHI) a connu récemment une adaptation en anime que je viens de regarder. la série animée s'appelle "Kemono no Souja Erin", la série de roman est publiée en France sous le titre "La charmeuse de bêtes" et compte 2 tomes :
http://www.editionsmilan.com/20f63bbb/c ... es-La.html

l'anime développe plusieurs personnages spécifiques et assez intéressant, je pense globalement qu'il a plusieurs avantages sur le roman, sauf 2 choses :
il est taillé pour s'adresser à un public plus jeune que le roman, on gagne donc aussi 2 espèce d'idiots qui suivent erin, l'héroïne, partout où elle va, et ils sont vraiment lourds en apportant un humour d'assez bas niveau qui ne va pas avec le reste des éléments de la série.
la musique d'ambiance fait souvent bcp trop moderne pour un conte d'inspiration médiévale.
aussi, Damiya, un des principaux antagonistes, relève bcp trop son jeu dans l'anime.
et jôn gagne un coté pétomane dont on se serait bien passé.
en dehors de ça, bcp d'éléments dans les romans sont mieux exploités dans l'anime, le complot des saï-gamur, l'enfance d'erin ...
les partis-pris de mise en scène sont un peu spéciaux (au niveau de la violence, stylisée souvent comme des scènes de peintures rupestres d'inspiration tribales), mais s'assimillent.

reste au roman une plus grande maturité, malgré quelques maladresses révélées par l'anime.

un excellent anime et une excellente lecture cependant :o

FtY
"Et bien, tu en as mis du temps, bougre d'idiot ! Pourquoi tu n'es pas venu me chercher quand je suis née ?" (Kyou-Ou, Les Ailes du Destin / Juuni Kokuki tome 10)